La physique

Cinémas 3D


Fonctionnement des cinémas 3D actuels

Comme déjà mentionné, la technique utilisée interférait avec la visualisation des couleurs, il était donc nécessaire de développer une meilleure technologie, mais plus coûteuse et compliquée, mais cela n'affecte pas les couleurs d'origine. Cette nouvelle technologie est basée sur polarisation, étant maintenant les lunettes faites de verres sombres et qui ne sont plus colorées comme avant.

Voyons donc comment fonctionnent les cinémas 3D d'aujourd'hui.

Pour obtenir les images, deux caméras sont utilisées: une pour capturer des images pour l'œil droit et l'autre pour capturer des images pour l'œil gauche. Ainsi, l'image sera plus "réelle" ou "hors écran", plus la distance entre l'image et l'écran sera grande.

Du fait que deux caméras sont utilisées, le film aura 48 images par seconde, soit le double des images utilisées dans les films conventionnels, 24 d'entre elles étant observées par l'œil droit et les 24 autres par l'œil gauche.

La lumière aérienne atteint l'écran en spirale et les cadres alternent comme une partie d'eux tourne dans une direction tandis que l'autre partie tourne dans la direction opposée. De plus, l'écran est réfléchissant (argent), ce qui permet à la lumière de véhiculer l'idée qu'il ne s'agit pas d'un écran normal.

Les lunettes ont des filtres de polarité, permettant à chaque œil de recevoir une monture, comme si chaque personne voyait la même chose à travers deux foyers différents.

Évidemment, la distance entre les deux yeux nous fait voir la même chose sous des angles différents. Ainsi, c'est à partir de ces deux images vues par chaque œil que le cerveau agit comme s'il nous «trompe» et forme une troisième image, donnant une impression de profondeur à la scène.