La physique

André-Marie Ampère


André-Marie Ampère (1775-1836) était un physicien, philosophe, scientifique et mathématicien français qui a apporté d'importantes contributions à l'étude de l'électromagnétisme.

Il est né à Poleymieux, près de Lyon, France en 1775. Il a été professeur d'analyse à l'École polytechnique de Paris et au Collège de France. En 1814, il est élu membre de l'Académie des sciences. Il s'est occupé de diverses branches de la connaissance humaine, laissant des travaux importants, en particulier dans le domaine de la physique et des mathématiques.

À partir des expériences du danois Hans Christian Oersted sur l'effet magnétique du courant électrique, il a pu structurer et créer la théorie qui a rendu possible la construction d'un grand nombre d'appareils électromagnétiques. De plus, il a découvert les lois régissant l'attraction et la répulsion des courants électriques entre eux. Il a conçu le galvanomètre, inventé le premier télégraphe électrique et, en collaboration avec Arago, l'électro-aimant.

Parmi ses œuvres, il a laissé un essai inachevé sur la philosophie des sciences, dans lequel il a commencé la classification de la connaissance de l'homme. Publié Recueil d'Observations électro-dynamiques; La théorie des phénomènes électro-dynamiques; Prérequis de la théorie des phénomènes Electro-dynamique; Considérations sur la théorie des mathématiques du jeu; Essai sur la philosophie des sciences.

En son honneur, le nom d'ampère (symbole: A) a été donné à l'unité de mesure de l'intensité du courant électrique.

André-Marie Ampère est décédé le 10 juin 1836, à Marseille, France, à l'âge de cinquante-deux ans et est enterré au Cimetière de Montmartre, Paris.